News

 réagissez sur 

Mai 2017

Des partisans de LE PEN au cœur de la majorité municipale à Ifs

Au sein de la majorité municipale à Ifs, figurent des militants actifs de « Debout La France », le parti de Nicolas DUPONT-AIGNAN qui a rallié le Front National dans l’entre-deux tours de la présidentielle.

Un de ces élus d’Ifs s’est dit même prêt, sur les réseaux sociaux à « partager les crachats et les pierres » avec son mentor, tant décrié selon lui.

La situation est désormais claire : parmi les élus de droite qui gèrent actuellement notre Ville, certains défendent et revendiquent leur proximité avec le parti de la famille LE PEN.

Lors des élections régionales, cette collusion avait déjà été dénoncée. Mais ceux qui s’étonnaient de la présence au sein de l’équipe municipale de candidats s’affichant aux côtés de DUPONT-AIGNAN et qui au second tour n’appelaient pas à faire barrage au Front National, se voyaient taxés d’irrespect.

Le Maire d’Ifs a fait connaître son désaccord sur le ralliement DLF/FN. Ses proches ont indiqué que l’élu avait démissionné… sauf que pour le moment, cette supposée démission n’est toujours pas mentionnée à l’ordre du jour des instances municipales.

C’est bien joli d’un côté de dénoncer les ralliements des autres mais encore faut-il se défaire des liens entre élus qui perdurent au sein de sa propre équipe.

Le Maire fait équipe depuis déjà 3 ans avec des élus qui flirtent d’abord et qui maintenant affichent leur proximité avec le FN : on attend autre chose qu’un discours moralisateur à l'encontre des autres… il faut prendre ses responsabilités, passer aux actes et reconnaître ses erreurs !

Avril 2017

Les élus "Gauche Citoyenne"

quittent la séance du Conseil Municipal

Photo: CD

Lundi 27 mars, les 6 élus du groupe "Gauche Citoyenne" ont quitté la séance du Conseil Municipal après avoir lu une déclaration signifiant leur désaccord avec la pratique autoritaire de la majorité municipale.

  Documents à télécharger:

Déclaration des élus du groupe "Gauche Citoyenne"

Article de presse sur le sujet (Ouest France du 30 mars 2017)

Article de presse sur le même sujet (Liberté du 30 mars 2017)


A cette occasion le Maire a cru bon menacer de porter plainte contre ceux qui prenaient en photos le départ des élus: ça lui est vraiment pénible visiblement de considérer que les séances du Conseil Municipal sont... publiques !

Janvier 2017

Avant, y'avait rien ?

Fin décembre, « Ouest France » évoquait le dispositif de recyclage des sapins de Noël sur Ifs. L’article intitulé « la collecte des sapins est devenue un réflexe » précisait que l’opération avait débuté en 2014, initiée dans le cadre de la politique municipale de développement durable.

http://www.ouest-france.fr/normandie/ifs-14123/la-collecte-des-sapins-est-devenue-un-reflexe-4711648

Pas de chance pour Ouest France, ce dispositif a été mis en place dès 2012 par la précédente équipe municipale ! Et c’est ballot encore, l’information avait été diffusée à l’époque par le quotidien… Ouest France !

http://www.ouest-france.fr/normandie/caen-14000/sapins-de-noel-huit-points-de-collecte-1070895

La ville se réfère donc au développement durable. C'est de bon ton ! les  preuves ? Voyons, voyons...les arbres plantés en grand nombre, l'arrêt des herbicides dans l'espace public, la référence à l'Agenda 21 de Caen la mer dans chaque Guide pratique annuel...

Et donc le recyclage des sapins collectés en janvier ! Grand projet, qui  souffrirait quand même un peu de contradictions : 4 km de haies arrachées en quelques mois, toujours pas de politique vélos pour inciter enfants et adultes à délaisser la voiture individuelle, quels que soient les pics de pollution. Et puis l'amnésie comme  politique de communication de la nouvelle majorité : comme si« avant il n’y avait rien et tout est arrivé grâce à nous » !

Et le journal, comment réagit-il ? Recherche-t-il dans ses propres archives  pour vérifier, contrôler et rester ainsi objectif et neutre dans sa diffusion de l’information ? Il choisit de s’en tenir à la seule expression des responsables de la mairie. Les officiels, vous dis-je !

Récupérons, récupérons, il en restera forcément quelque chose … sauf si la presse joue son rôle d’information… objective !

Octobre 2016

Réunion publique sur la future prison

L'édition du mercredi 5 octobre du quotidien "Ouest France" annonce une réunion publique consacrée au projet de reconstruction à Ifs, de la maison d'arrêt de Caen le lundi 10 octobre prochain à 20 heures (dans la salle du conseil municipal !).

     http://www.ouest-france.fr

Sur le site des élus de la Gauche Citoyenne, on peut lire avant de se rendre à cette réunion, le compte-rendu d'une rencontre qui a eu lieu en juillet dernier avec les élus municipaux sur la question de l'implantation programmée de la prison.


Quand on cherche à fuir une rencontre avec les habitants sur un sujet majeur et qu'on se sent finalement obligé d'organiser une réunion publique d'information (après décision !):

  • on annonce la réunion par voie de presse, quelques jours seulement avant la date (le Maire a pris pour habitude de toujours informer d'abord la presse et il s'y tient)
  • on l'organise dans une petite salle, pour laisser croire qu'il s'agit d'une réunion d'initiés ou que ça n'intéresse personne
  • on se garde bien de diffuser l'information sur le site de la Ville, pourtant organisatrice de la réunion
  • on évite de réparer le panneau lumineux du hameau de Bras, des fois que ça mobiliserait un peu trop

Alors, information réelle ? simulacre de démocratie ? passage obligé pour tenter de se racheter une image ? (déjà bien écornée, tellement la décision prise en catimini a primé sur le débat collectif)

Bon, ben, le mieux, c'est de venir nombreux à la réunion de lundi soir et de permettre à chacun-e de se faire sa propre idée.

Mai 2016

Servir ou se servir ?

Ça se passe à Hérouville Saint Clair, mais ça peut aussi illustrer ce qui se passe à Ifs…

À Hérouville Saint Clair, une adjointe au Maire a dernièrement donné sa démission. Celle qui était numéro 2 sur la liste de Rodolphe THOMAS a fait connaître, dans une lettre ouverte, les raisons de son départ précipité.

Elle évoque en particulier les absences répétées de Monsieur THOMAS en raison du cumul de son mandat de Maire avec celui de vice-président de la Région Normandie.

Face à cette critique, dans un communiqué commun, les 28 élus de la majorité lui répondent que « Grâce à ses nouvelles responsabilités à la Région, de nombreux dossiers hérouvillais vont pouvoir aboutir, comme la desserte portuaire et l’école de la deuxième chance ».

Eh bien voilà, sans aucun scrupule, les élus hérouvillais justifient le cumul comme un moyen de mieux défendre les intérêts de leur commune. Être nommé vice-président ne tient en rien à une quelconque compétence mise au service du territoire régional tout entier. Non, c’est juste une opportunité pour le Maire de mieux servir ses propres intérêts ! C’est du moins la définition qu’en donne la majorité municipale d’Hérouville.

Quand on sait qu’un communiqué commun ne résulte pas d’une rédaction collective mais qu’il émane plutôt d’une plume nommée « cabinet », ça en dit long sur le sens donné à l’action politique : il ne s’agit pas de servir mais de se servir !

Les accointances entre les actuelles municipalités d’Hérouville Saint Clair et Ifs sont désormais connues et perceptibles, tellement quantité d’exemples montrent que la méthode ou le modèle cherchent à s’exporter.

On peut alors s’interroger sur l’action politique ifoise : le Maire est également vice-président de Caen-la-Mer en charge de l’habitat et donc du renouvellement urbain.

On sait que l’intercommunalité est plutôt perçue par nos élus de droite comme un guichet plutôt que comme un espace de projet. Alors, sur ces questions particulières de l'habitat ou du renouvellement urbain où Ifs est concernée, est-ce l’affirmation d’une compétence qui vise à servir ou une opportunité qui vise à se servir ?


Février 2016

Presse locale et action municipale: Information ou Publicité flatteuse ?


Afin d'éviter tout recours judiciaire qu'un collectif citoyen n'est pas en mesure de (sup)porter face à un grand groupe de presse, l'article concernant ce sujet est en phase de réécriture. A suivre...


Maison d'arrêt: articles de Ouest France et réaction des élus "Gauche Citoyenne"

C'est l'absence de concertation que soulève la Gauche Citoyenne par son communiqué ! (voir ci-dessous)

Une information n'est venue début juillet que suite au questionnement de la Gauche Citoyenne, interpellée par un habitant de Bras.

Ni le Conseil du 1er février, à l'ordre du jour des plus réduits, avec un temps de huis clos, ni le bulletin municipal diffusé ces jours-ci à tous les habitants, n'apportent la moindre information. Comment permettre aux citoyens d'être dans "une logique citoyenne" locale quand le maire réserve les infos à la presse.

Un débat citoyen mérite des lieux de véritable débat, et non une caricature par presse interposée.

Article d'Ouest France du 17 février 2016

Article d'Ouest France du 19 février 2016

 

Communiqué de presse des élus "Gauche Citoyenne"

Les élus municipaux de la ville découvrent le samedi 13 Février dans Ouest France l’annonce du Maire : «Ifs se propose pour accueillir la future prison ».

Pourtant il avait l’occasion d’en parler au Conseil municipal du 01/02 même en huis clos.

Il est inacceptable de n’avoir aucune concertation des élus et des habitants sur un sujet aussi important.

Dans le mandat précédent, la Gauche Citoyenne au bureau municipal du 31/01/2011 n’avait pas donné suite à la démarche de Caen la mer et souhaitait une réflexion sur un aménagement de tout le territoire et pas seulement valorisant le plateau Nord ou la presqu’île.

Quels seraient les impacts pour les populations, les entreprises à proximité, les flux de circulation…
Curieuse démocratie !

Nouveau site Internet de la Ville

ça nous coûte combien ?
 

 

Depuis 2 ans, la consultation du site Internet de la Ville amène au même message : « Site en construction ». Mais, lors de la cérémonie des vœux, le Maire a annoncé la mise en ligne d’un nouveau site à partir du 15 février 2016.

En 2013, en relation étroite avec le service « Communication » de la Ville, une mission a été confiée à des étudiants de l’IUT d’Ifs pour bâtir le nouveau site Internet de la Ville d’Ifs, en s’efforçant de le rendre plus interactif. Comme toute réalisation inachevée, son contenu restait à améliorer mais cette « façon de faire » avait l’avantage d’activer les synergies locales, de faciliter la mise à jour régulière des informations et de réaliser un site peu coûteux, dans sa construction et dans son fonctionnement.À la rentrée 2013, le site était opérationnel mais l’équipe municipale avait alors retardé sa mise en service, de façon à ne pas « influencer » le bon déroulement des élections municipales à venir.

Visiblement, ça fait 2 ans maintenant que la nouvelle équipe tarde à retrouver le carton de ce dossier tout prêt ficelé.

À moins qu’il n'ait été fait appel à une entreprise extérieure, entraînant des coûts supplémentaires et évacuant tout le travail réalisé antérieurement ?

Mais non, voyons : aucun risque pour que le Maire adopte de telles pratiques, lui qui les a fermement critiquées quand il s’imaginait qu’elles étaient en vigueur jusque là.

Rendez-vous le 15 février pour vérifier tout ça !


En définitive le coût de la mise en service du nouveau site Internet de la Ville revient en coût de fonctionnement et d’investissement à plus de 50.000 euros hors taxes, dont 35.000 euros hors taxes pour les « honoraires d’études ».

Ça commence à nous coûter cher la communication d’une équipe municipale en campagne électorale permanente !

 



 réagissez sur 

 

photos FdLC 

Expériences menées ailleurs

Cérémonie partisane


 

Nous contacter :

Logo FB Facebook :
facebook.com/GaucheCitoyenneIfs
Logo Tweeter Twitter :
twitter.com/GaucheCitoy_Ifs
Logo e-mail Mail  :
gauche.citoyenne@orange.fr
Logo enveloppe Courrier :
Chez Chantal Faisant
444 rue du chemin vert à Ifs
 

 

JSCharlie